CONF+ : Tutorat LCA#17 | CONF +

CONF+ : Tutorat LCA#17

TUTORAT LCA #17
 
 
Parmi les propositions suivantes, quel(s) objectif(s) correpond(ent) à celui(ceux) d’une étude cas-témoins ?
  • Rechercher une relation temporelle entre un facteur d’exposition et une maladie.
  • Rechercher la non infériorité d’un traitement à l’essai par rapport au traitement de référence.
  • Rechercher un lien entre le fait d’être malade et l’exposition à un facteur d’exposition.
  • Rechercher l’incidence d’une maladie dans une population donnée.
  • Evaluer la valeur diagnostic d’un test versus test de référence (gold standard).

 

CORRECTION PLUS BAS
 
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
v
 
 
 
 
    Parmi les propositions suivantes, quel(s) objectif(s) correpond(ent) à celui(ceux) d’une étude cas-témoins ?
    • Rechercher une relation temporelle entre un facteur d’exposition et une maladie.
    • Rechercher la non infériorité d’un traitement à l’essai par rapport au traitement de référence.
    • Rechercher un lien entre le fait d’être malade et l’exposition à un facteur d’exposition.
    • Rechercher l’incidence d’une maladie dans une population donnée.
    • Evaluer la valeur diagnostic d’un test versus test de référence (gold standard).

     

    L’objectif principal d’une étude cas témoins est de rechercher un lien entre la maladie et un facteur d’exposition.

    L’étude cas-témoins est une étude RETROSPECTIVE.

     L’investigateur choisit les cas et les témoins, par définition on ne peut donc pas calculer l’incidence puisque le nombre de malades par rapport au nombre de non malades a été défini. De plus pour pouvoir calculer l’incidence il faut qu’il y ait un suivi dans le temps, ce qu’on retrouve dans une étude de cohorte, mais pas dans une étude cas témoins.

    De même, pour pouvoir parler de relation temporelle entre un facteur d’exposition et une maladie il faut pouvoir démontrer que le facteur d’exposition était présent AVANT la maladie. Ce qui est impossible dans une étude cas témoins, puisqu’on commence l’étude quand les patients sont déjà malades, encore une fois il n’y a pas de suivi !!!

    Je vous remets le tableau des différences entre les études cas-témoins et de cohorte que je vous avais déjà envoyé :

     

    Etude de cohorte

    Etude cas témoins

     

     

     

     

                   Avantages

     

    - Etude possible des expositions rares, et de plusieurs maladies à la fois.

     

     - Estimation de l’incidence de la maladie : temporalité +++

     

     - Calcul du risque relatif

     

     - Risque de biais de sélection moindre

     

    - Etude possible de maladies rares et de plusieurs expositions à la fois.

     

    - Adaptée aux maladies se déclarant tardivement après l’exposition. 

     

    - Peu couteuses, et rapides à réaliser.

     

    - Parfois les seules réalisables.

     

     

     

     

     

               Inconvénients

     

    - Perdus de vue (plus le suivi est long, plus le biais est important)

     

    - Nombre de sujets nécessaires important.

     

    - Peu adaptée aux maladies rares

    - Durée de l’étude longue et couteuse.

     

     

    - Biais de classement : biais de mémoire du fait du recueil rétrospectif.

     

    - Choix des témoins difficile (appariement… biais de sélection possible)

     

     - Peu adapté pour les expositions rares

     

     - Temporalité impossible à démontrer.

     

    - Calcul de l’OR seul. (pas de RR)

     

    BONUS : Lexique anglais français

    Causalité = Causality

    Effet placebo = Placebo effect

    Enquête cas-témoins nichée dans une cohorte = nested case-control study

     

     
     
    L'équipe de CONF+
     
     
     
     
     
    © CONF + / MED XL 2017